Mise à jour de la page :
12.04.2021

Les finances communales



budget communal Elément de prévision des dépenses et des recettes de l'année, le budget d'une commune doit être voté avant le 15 avril (30 avril en année électorale) et se compose de deux volets ou sections :

  • la section de Fonctionnement, ou l’activité courante de la commune :
    Ce sont les dépenses d'entretien de la voirie et des bâtiments, de chauffage et d'électricité, de carburants, les fournitures diverses, les salaires et charges, les indemnités des élus, les subventions versées, les intérêts des emprunts ou encore les dépenses d'organisation des fêtes et cérémonies.
    En recettes, on y trouve les dotations de l'Etat, les recettes fiscales, les revenus issus de la location du patrimoine communal (logements, salle des fêtes...) ou de la forêt.
  • la section d'Investissement qui retrace l'activité constructive :
    On y retrouvera les dépenses d'équipement et de construction (travaux de réhabilitation lourde ou construction de bâtiment, acquisition de gros matériel, outillage ou véhicule, création de voirie ou chemin...), mais aussi le remboursement du capital des emprunts contractés par la commune.
    En recette, on y portera les subventions de l'Etat, de la Région ou du Département sur certains travaux réalisés, le remboursement de la TVA ayant grevé les investissements des années passées, et la souscription de nouveaux emprunts.

Situation financière

La commune de Dieppe bénéficie d'une situation financière qui reste très saine depuis plusieurs années, et dispose d’une confortable trésorerie.

A noter qu'en 2014 la commune a reçu une importante somme d'argent provenant de M. Jean CHARTON, illustre figure locale, qui a légué à son décès 90 000 euros à la commune et 90 000 euros au SIAEP, syndicat des eaux. Un beau geste pour les Dieppois et Dieppoises. Une volonté qu'il avait gardée secrète ! Merci Jean !

Afin d'apprécier l'évolution de la situation financière de la commune, il convient donc de "neutraliser" cette recette exceptionnelle dont l'emploi doit faire l'objet d'une mûre réflexion.

Sans endettement jusque 2019, la commune a souscrit un prêt de 91 500 € remboursable sur 15 ans à un taux très intéressant de 1.33% pour financer les travaux de requalification de la commune subventionnés à 62.54% du prévisionnel (52.56% du réalisé avec les travaux supplémentaires). L'autofinancement de la commune pour ces travaux fut assuré par prélèvement sur l'execédent cumulé (d'où la baisse constatée en 2020 sur le graphique ci-dessous).

Le Budget 2021

Le budget 2021 présente un suréquilibre en fonctionnement de 116 652 €. Cette bonne santé financière permet de maintenir le niveau des impôts locaux depuis 2003, hormis la modification liée à la réforme de la fiscalité locale et la suppression de la taxe professionnelle en 2010, et la réforme liée à la suppression de la taxe d'habitation en 2021.

Vous découvrez ci-dessous le budget prévisionnel 2021 tel qu'il a été voté le 26.03.2021 :

  Dépenses Recettes Equilibre /
suréquilibre
Fonctionnement 97 007 € 213 659 € + 116 652€
Investissement 276 715 € 317 482 € + 40 767 €

Fonctionnement

Les ressources prévisionnelles se composent comme suit :

  • 39 500 € de fiscalité locale et diverses compensations fiscales
  • 8 810 € des revenus du Domaine (coupes de bois, affouages, droit de chasse)
  • 25 230 € des logements communaux (logement de la mairie, presbytère, alambic)
  • 44 670 € des dotations de l’Etat
  • 95 449 € de report de l'excédent de l'année passée

Les dépenses prévisionnelles se composent quant à elles pour :

  • 44 750 € de charges générales (électricité, chauffage, réparations et entretiens divers...)
  • 25 500 € de dépenses de personnel (secrétaire, agent pour les espaces verts)
  • 18 614 € de charges de gestion courante (indemnités élus, subventions aux associations, SDIS 55)
  • 1 200 € de charges financières (intérêts de la dette)
  • 0 € de crédits réservés à des dépenses imprévues
  • 6 943 € d'atténuation de recettes
  • 0 € de virement destiné à autofinancer les investissements de l'année

Investissement

Après de très gros investissements réalisés en 2019 (sécurisation de la traversée du village, aménagement de la place et des abords de la mairie et de l'église), 2020 fut marquée par le décès de Michel CHALONS, maire en exercice, le renouvellement du conseil municipal, et la crise sanitaire. Peu de travaux et investissements ont donc été engagés.

En 2021, alors que la situation sanitaire ne s'améliore pas, la nouvelle municipalité a programmé quelques travaux et notamment :

  • la modernisation de l'éclairage public avec passage intégral en technologie LED,
  • le ravalement des toitures et façades de l'église,
  • le renouvellement de la protection des vitraux,
  • l'abattage des résineux, la plantation de nouveaux arbres et l'aménagement du terrain aux abords de l'église,
  • le diagnostic de la toiture de la mairie,
  • une réflexion sur un aménagement rue du Pâquis,
  • ...

En matière de réfection de voirie, le maire a sollicité la Codecom du Pays d'Etain, titulaire de la compétence voirie, afin que le chemin allant de la Maroterie à la route de Maucourt puisse être restructuré, et que la traversée de la forêt du Chenas soit reprise (une fois encore).


This free Dreamweaver template created by JustDreamweaver.com